Témoigner...

Publié le par L'Afrique Dessinée

Témoigner des réalités de l’Afrique contemporaine et accroître la visibilité de la bande dessinée africaine

Nous souhaitons participer au développement de la création, de la production et de la diffusion de la bande dessinée qui parle des réalités de l’Afrique Contemporaine, pour informer et sensibiliser un grand public. Nous souhaitons représenter l’Afrique Noire en mouvement, apporter notre propre témoignage sur ce continent en proie à la violence, à la pauvreté, aux mutations souvent forcées des cultures, à la destruction de l’environnement, aux incertitudes de toutes sortes… Malgré ce contexte difficile, l’espérance subsiste et la créativité existe lorsqu’elle n’est pas brimée par le pouvoir en place : plusieurs de nos membres ont en effet été confrontés à la répression, voire à la torture.

 Le collectif regroupe plusieurs cultures (pas seulement africaines) et plusieurs points de vue (pas uniquement francophones). Nos « récits » sont enrichis du recul que donne le voyage (nous avons tous vécus l’exil, l’immigration). Nous espérons que cette ouverture pourra être une richesse pour le développement de l’imaginaire, de la créativité et pourra encourager l’inattendu.

 Travaux de création collectifs liés à des projets de coopération

-A l’Ombre du baobab, Bande Dessinée collective, témoignages sur la santé et l’éducation dans les pays des différents artistes, financée et éditée par l’ONG française Equilibres & Populations, 2001

 - Participation de l’association au projet “ Valeurs communes ”, qui associe des écrivains Belges et les dessinateurs (immigrés en Europe) de l’association autour des thèmes de l’immigration et des religions. Projet produit par l’éditeur Africa & Mediterraneo, à Sasso Marconi (Bologne), et financé à 80% par l’Union Européenne. Les partenaires sont Le comptoir du livre (Liège) et Translit (Barcelone).

-              CCréation de 5 albums couleurs, recueils d’histoires sur l’Afrique édités par la coopérative d’Edition italienne Lai Momo (Sasso Marconi). 5 adhérents de l’association sont engagés dans ce projet : 2 albums sont d’ores et déjà disponibles.

  <<< Imboa T1 : Le roi et Ifara de Didier Mada BD

 

         Synopsis :

L'histoire s'inspire d'un sujet de la tradition orale malgache, la saga  de Razafimbolamena ( l’enfant prodige ) . Didier MadaBD respecte fidèlement le récit traditionnel mais il modernise le déroulement de l'histoire. Il cherche aussi à reproduire, dans le dessin, des éléments de la culture visuelle traditionnelle.

Roi Andriambahoaka avait trois femmes. Avant son départ pour la guerre, il donna des instructions à sa famille pour surveiller Ifara, une de ses trois femmes qui est enceinte, parce qu’il craint qu’elle sera ensorcelée. Les deux autres femmes entrent dans sa chambre au moment de l' accouchement d'Imboa, l'enfant du roi, elles échangent le bébé avec du balai et des choses pleines de sang, puis elles donnent l'enfant à leur esclave pour l’élever. Plus tard, elles donnent du poison à Ifara, ce qui entraîne sa mort.

Lorsque Imboa grandit, il commença à poser des questions aux deux autres femmes d’Andriambahoaka à propos de sa mère. Elles lui répondent qu’il est un enfant d’esclave. Mais l’esclave qui l’a élevé lui parle de sa mère Ifara, ensevelie au sud de leur maison. Le petit part alors vers la forêt où il rencontre une femme d’âge mûr qui lui donne un long morceau de bois. Il met ce bois sur le tombeau de sa mère.

Entre-temps, Andriambahoaka revient de la guerre et il demande où est Ifara...

 

<<<Une éternité à Tanger de Titi Kouamé Faustin et Eyoum Nganguè

       Synopsis :

Gawa, un jeune africain originaire de Gnasville, lieu imaginaire et symbolique de toutes les métropoles d'Afrique, se retrouve à Tanger, après un long périple. Dans cette ville, aux portes de la forteresse Europe, Gawa attend un improbable départ. Il raconte ses péripéties : c'est à pied, à cheval ou en voiture qu'il a traversé les pays, bravé le désert et les contrôles de police pour parvenir jusqu'à la ville marocaine. Gawa décrit aussi l'ambiance trouble des rues de Tanger et le rêve déchu d'une vie ailleurs : il déroule nous nos yeux les conditions de vie inhumaines de ses semblables sous la coupes des passeurs et de mafias qui prostituent les filles et rançonnent les "candidats au voyage".

Présence sur des festivals

 

Nous cherchons aussi à accroître la visibilité de la Bande Dessinée Africaine en nous déplaçant sur certains événements. Nous participons régulièrement à des festivals de bandes dessinées, en France mais aussi en Afrique.

Depuis sa création le 14 mai 2001, l’Afrique Dessinée a participé aux manifestations suivantes :

Dans le cadre de la sorite de l’album « L’Ombre du Baobab »

¨      Festival de bandes dessinées de Sierres (Suisse) du 1316 juin 2001

¨      Exposition au Cocobulles de Grand-Bassam (Côte d’Ivoire) du 29.10 au 04.11.2001

¨      Festival La Bulle de Nevers, 23-24 février 2002

¨      Exposition MATITE AFRICANE [crayons d’Afrique] à Bologne (Italie) du 22 au 24 mars 2002

¨      Exposition à “ Africartoon ” de Rome, avril 2002

¨      Festival de Mulhouse – Illzach (France), octobre 2002

¨      Participation au festival du cinéma africain de Vérone, au titre de la caricature de presse, novembre 2002

¨      Festival de Leeuwarden, Pays-Bas en mars 2003

¨      Exposition au FESCARHY (caricature) de Yaoundé, 1er au 7 juillet 2003

¨      Exposition au Cocobulles, Grand-Bassam (Côte d’Ivoire), du 6 au 9 novembre 2003

¨      Salon Bdédicace, Mairie du 5ème, Paris, 24/25 avril 2004

¨      Festival de Damparis(Jura), présence sur les 3 dernières éditions. Nous sommes invités les 22 et 23 mai 2005 pour présenter les sorties d’albums Africa e Mediterraneo.

 

L’association a remporté le prix Hector OESTERHELD à l’Exposition Cartoon de Rome (novembre 2003) pour sa contribution à la reconnaissance de la bande dessinée africaine.

  ……. ... Présence au Festival d'Angoulême 2006

 

Projets pédagogiques 

 

La Mise en place d’ateliers nous permet (entre autres objectifs) de sensibiliser les jeunes européens sur les problématiques de l’Afrique contemporaine

·        Aide à la réalisation d’une petite bande dessinée par les élèves du Lycée Viticole de Bel Air (France), 4 journées de formation, de décembre 2002 à février 2003

·        Formation à destination de collégiens à Turin, février 2004.

Le projet « lectures / réflexion sur l’environnement social » (titre provisoire) est en cours de mise en œuvre. Il s’adresse à des adolescents (scolarisés ou non) du département la Seine Saint Denis et interroge les questions de la citoyenneté, de l’origine sociale et de l’immigration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans En quelques mots...

Commenter cet article