Créer une plateforme d'échanges...

Publié le par L'Afrique Dessinée

Créer une plateforme d’échanges internationale pour artistes (dessinateurs, scénaristes…)

 

 

 

Les échanges entre artistes sont facilités par l’implantation récente de L’Afrique Dessinée à Saint-Ouen, au lieu Mains d’œuvres qui accueille un certain nombre d’association oeuvrant dans les domaines de l’artistique et / ou du social. A Mains d’œuvres nous disposons aujourd’hui d’un atelier permanent, espace de production, de réunion et de rencontres aussi bien nationales qu’internationales.  

 

Le fait d’avoir été accepté sur la base de notre projet à Mains d’oeuvres est également un soulagement : en effet nous pouvons désormais nous retrouver dans un espace professionnel, car une de nos difficultés est la dispersion des adhérents en France et en Belgique.  

 

L’accueil d’artistes étrangers :

 Sur le plan international nous espérons favoriser des échanges internationaux d’artistes.  

 

Dans cette direction, nous avons déjà accueilli le dessinateur Centrafricain Didier KASSAI pendant le mois de février 2005, avant son départ au Japon pour un projet de création d’une bande dessinée (il collabore avec un dessinateur français et une artiste japonaise). Il sera accueilli à Tokyo par la Maison de la France.

 Ces projets de résidence se développent progressivement : nous accueillerons prochainement pour un atelier d’échange et de formation, courant avril, le Congolais Démocratique Picha MASSAMBA. Notre ami Picha, déjà rencontré à Yaoundé en 2003 lors de l’atelier FESCARHY, a remporté le dernier Prix RFI - Reporters Sans frontières catégorie « caricature de presse » (décembre 2004).

 Solidarité internationale :

 

les échanges avec les associations spécialisées en Afrique

 Les associations africaines manquent souvent de contacts (même entre pays), de moyens, de structures cadres. Elles sont très fragiles, entièrement dépendantes de la situation politique de leur pays, et doivent faire face aux censures comme aux violences.

 

 

L’Afrique Dessinée, dans la mesure de ses possibilités, tente de faire le relais avec certains projets de coopération et certaines structures françaises. Elle peut permettre de mutualiser les connaissances étoffées de chacun des membres sur les situations de ces artistes par pays, et ainsi de constituer un réseau plus efficace. Elle peut notamment permettre d’être relais de projets de coopération entre auteurs. Certaines rencontres professionnelles pourraient permettre de réfléchir au sens et à l’efficacité des actions de coopération potentielles… De même notre présence sur des festivals africains permet de développer des échanges constructifs qui mettent en exergue les problèmes rencontrés sur le terrain, notamment ceux, récurent, de l’absence d’éditeur formé aux spécificités des livres illustrés, et des difficultés liées à la diffusion du livre en Afrique.  

La formation

 

Pour inciter à l’expression originale des artistes africains, apporter un regard réaliste sur le secteur de la bande dessinée en Europe et permettre d’accroître le professionnalisme de certains d’entre eux, l’association participe à des actions de formation.

 

Dans ce cadre nous pouvons mentionner :

 

 

· Direction de l’atelier de formation BD Afrika à Yaoundé, du 23 juin au 23 juillet 2003 : réalisation d’une bande dessinée de 47 planches intitulée Shegue.

 

· Participation à l’atelier de formation BD Afrika n°2 (avec Jean Claude FOURNIER) du 19 avril 2004 au 7 mai 2004

 

 

 

 

 

Publié dans En quelques mots...

Commenter cet article